L’art du tissage de l’osier vivant

Des brins d’osier tressés qui suivent les saisons, offrent leur écorce lumineuse en hiver et leur fin feuillage en été.
Cet art demande la maîtrise à la fois de différents points de vannerie ainsi que celle de la plantation de scions vivants d’osier.

Ces aménagements en osier vivant tressé, grâce à la souplesse de l’osier, permettent de structurer avec naturel et style les extérieurs.

De la palissade aux cabanes, ses installations se couvrent précocement de feuilles chaque printemps,  en été deviennent un écran de verdure ombrageant de par son feuillage délicat, puis laissent son tressage de brins apparaitre aux écorces variées, colorées  et lumineuses à découvert l’hiver.

L’atelier est en mesure de vous conseiller et de réaliser vos projets d’aménagements naturels en osier vivant tressé, des plus simples au plus ambitieux, pour les particuliers ou les collectivités.
Toutes les informations en prenant contact.

Mise en oeuvre soignée

Avant une plantation les brins d’osier sont sélectionnés pour leur couleur d’écorce et leur feuillage ainsi que la nature du terrain où ils seront implantés.
Les brins d’osier cultivés pour ces réalisations sont récoltés en hiver, pendant leur dormance végétative, taillés, triés, bottelés puis mis au routoir afin de les garder vivants.

Un aménagement en osier vivant, toujours réalisé en hiver, demande un grand soin à sa mise en place afin de garantir une meilleur reprise de l’ensemble des brins permettant une couverture végétale uniforme.

L’osier tressé se prête particulièrement sous nos latitudes à un aménagement paysager écologique très décoratif : espaces de jeux naturels, clôtures, labyrinthes, tunnels, cabanes, gloriettes, arceaux, tuteurs, épouvantails, signalétiques, plantations anti-érosives sur talus …