L’osier et land art, la vannerie grandeur nature

Le land art invite à créer des réalisations artistiques dans et avec les éléments naturels.
Tout naturellement l’osier et d’autres bois souples comme le noisetier, la clématite, l’aulne, le châtaignier, la viorne, la bourdaine, le saule sont propices aux tressages dans la nature.
Les techniques de vannerie peuvent ainsi se plier à l’expression des brins souples, d’un environnement, d’un moment, d’une intention personnelle ou collective.

Les chantiers se font dans un esprit de participation active où un groupe édifie en coopération une réalisation tissée unique qui crée un “évènement” dans la nature.
Les projets de vannerie en collectif sont un outil de lien social, de faire ensemble, d’unir les forces pour atteindre le spectaculaire dans la nature.
Rapprocher des gens
Créer à plusieurs mains
Travailler une matière vivante

Ainsi chaque projet, chaque rencontre, chaque lieu permettent de révéler une installation végétale singulière.

La plupart de ces réalisations sont le fruit d’œuvre collective dont l’atelier a mené la trame.
Groupe, association ou collectivité, si un telle réalisation vous attire, prenez contact avec l’atelier, nous oeuvrerons à votre projet .

L’oeuvre tissée de Patrick Dougherty

Durant le printemps 2014, j’ai eu l’occasion de participer à la réalisation d’une “cathédrale-labyrinthe” de l’artiste américain Patrick Dougherty.
Cette installation tressée gigantesque de saule a été mise en place dans les douves du Château des Ducs de Bretagne à Nantes.
Ce chantier titanesque et artistique a été un très bonne expérience de vannerie peu ordinaire.
En voici quelques images ainsi que celles d’Emmanuelle Tranlé de Sapristi.
Remarque : la vannière vaillante avec son chapeau de paille c’est moi !