Quand la vannerie se décline avec du châtaignier

Dans le cadre d’aménagement dans la tradition des jardins médiévaux,  les tressages se font en gaulettes ou feuillards de châtaignier, ils se nomment ainsi plessages ou plessis.
Cette technique s’accorde avec une démarche actuelle écologique : végétaux renouvelables et locaux, travail manuel, ouvrage durable puis biodégradable.
Les rejets de châtaignier sont coupés en hiver pendant la dormance végétative des souches, les gaulettes sont ainsi tissées en “frais” jusque fin mars.
Elles sont récoltées tous les 4 ou 5 ans afin d’avoir des brins suffisamment flexibles et solides d’une section de 30 à 50 mm.
Le châtaignier est riche en tanins, récolté à la bonne période, il est donc naturellement durable en extérieur sans traitement (5 ans environ).
Il fait partie des rares essences européennes à concurrencer les bois exotiques ou les bois traités chimiquement.

Le clayonnage, permet de délimiter des espaces de plantation, de circulation ou peut être utilisé en retenues de terre, en prenant garde de le protéger de son contact (protection de soubassement, planche de chêne, brande épaisse).
Les carrés médiévaux surélevés, remis au goût du jour en permaculture, sont conçus pour la culture des plantes aromatiques et médicinales ou de plantes potagères ils sont idéals pour des petites surfaces.
Le développement des végétaux est remarquable par le phénomène du réchauffement de la terre enrichie de compost.
Ils permettent ainsi d’allier culture et raffinement.
Pratiques, esthétiques, les carrés tissés assurent le confort du jardinier.
Toutes les réalisations se font sur mesure et sur place afin d’assurer une qualité optimale des structures tissées.
Devis avec vos mesures et votre adresse par le biais du formulaire de contact.